récit d'une mission au Congo

récit d'une mission au Congo

"anamorphosis"

par michael van overstraeten

le mercure rouge

le quotidienPosted by Michael 05 Oct, 2007 13:53:52
Singulière histoire que celle du mercure rouge et belle illustration de la folie médiatique qui au départ de quelques rumeurs fini presque par faire vaciller l’état (lire aussi le prochain article sur le fameux Jackson Wilson).

Tout commença lorsqu’un député de la province du Bandundu accusa le vice-président de l’assemblée d’avoir subtilisé 12 bouteilles de mercure rouge cachées depuis 40ans dans un hôpital de la région. La valeur de cette richesse spoliée était ‘inestimable’, des millions.
L’histoire fit rapidement la une de la plupart des quotidiens. Voila qu’après les colons et les multinationales, c’est l’état central et ses mandataires qui commencent à dépouiller les congolais de leurs richesses minérales.

Après quelques jours de vives discussions tant dans la rue qu’à l’assemblée, voila qu’un expert indépendant vient enfin éclairer notre lanterne : le mercure rouge liquide n’existe pas.
Si ce liquide est rouge, il ne s’agit certainement pas de mercure mais d’alcool, la confusion venant des thermomètres. Par contre, il peut s'agir de cinabre (minerai de mercure oxydé) mais alors il n'est pas liquide. Quoi qu'il en soit, la valeur totale des 12 bouteilles n’excèderait pas les 1000$...

Et l’expert de mettre en garde la population (et les élus) contre les escrocs qui vendent ce fameux mercure rouge à prix d’or. Le Congo a été spolié de tellement de richesses que la susceptibilité des citoyens sur ce sujet est compréhensible, mais l’expert les conseillera de se renseigner sur la valeur réelle des choses.

En fait, le ‘précieux’ liquide avait simplement été prélevé par le ministère de mines afin d’en faire l’analyse.

  • Comments(1)//congo.anamnesis.be/#post20